Articles, Coeur à coeur

Le bonheur par l’amour de soi

J’ai appris tôt à foncer vers mes buts et à défoncer les portes pour obtenir ce que je voulais. J’ai été très performante, certes, mais toujours dans une énergie de combativité. Autant personnellement que professionnellement, je pourrais dire que j’ai vécu de grandes phases de contrôle. Et lorsque je ne contrôlais pas tous les paramètres, je vivais énormément d’anxiété.

Cette spirale a pris tellement de place que l’on m’a diagnostiqué avec trouble anxieux. On m’a suggérée de la médication, que j’ai refusée. J’ai choisi de travailler sur moi, avec une travailleuse sociale. Je ne voulais pas régler mon anxiété, mais désamorcer toutes les causes qui me donnaient ce symptôme!

La première cause était de vouloir plaire à tous, sans savoir ce que j’aimais et souhaitais moi-même. Ceci me demandait donc d’être parfaite pour tout le monde, mais tout ce beau monde avait des attentes différentes! Je me retrouvais donc à faire le caméléon et à ajuster mon langage, mes habits, mon attitude selon avec qui j’étais… Oufff C’était épuisant d’être parfaite (et en plus ça ne garantissait pas davantage l’amour d’autruit).

Pourquoi j’aime autant la nature? Parce qu’on peut y exister, simplement. Pendant mon processus de recherche intérieure, j’ai séjourné trois jours dans le silence à St-Benoît du Lac. Aucun contact avec des gens sauf pour les méditations ou prières guidées. Pas d’activité physique. Aucune lecture. Ce fût: ATROCE! Atroce les deux premiers jours, et tellement libérateur ensuite!

À mon retour, ma travailleuse sociale m’a fait inscrire 50 choses que je croyais aimer et qui me faisaient du bien sur des petits bouts de papiers. Pendant un an j’ai ajusté cette liste, mais je me suis surtout faite un devoir de piger un petit bout de papier par jour, afin d’apprendre à vivre. J’ai toujours ces petits papiers (ou ce qu’il en reste) dans mon porte-feuille!

En apprenant à me connaître, j’ai appris à vivre. J’ai arrêté de survivre et de me promener dans le monde comme un automate. Je sais que je ne plais pas à tout le monde et je sais que c’est impossible! L’important, c’est que je me plais à moi et qu’en étant en paix intérieure je peux donner de l’amour au monde.

ouverture

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s