Articles, Ma vie d'entrepreneure

Mon instinct m’a transformée en entrepreneure

Certains connaissent mon histoire, d’autres non. J’ai cru qu’il serait intéressant de m’ouvrir un peu à vous, afin de vous montrer que l’on peut devenir quelque chose que l’on aurait jamais cru.

Si il y a 20 ans on m’avait dit qu’un jour j’offrirais des conférences, que j’inspirerais les gens sur les réseaux sociaux et que je serais créatrice de mon emploi… j’aurais rit! Je fus une enfant timide avec très peu d’estime personnelle. J’ai déjà obtenu la note de zéro à des exposés oraux simplement parce que je refusais de les faire. Et je n’ai jamais eu l’ambition ni de faire des études post-secondaires, ni d’être ma propre patronne. Et pourtant, la vie a fait en sorte que je me retrouve suite à mes 7 années d’études universitaires dans une situation désenchantante, qui elle m’a poussée à me lancer à mon compte.

C’est à 15 ans que j’ai commencé à gagné de l’argent dans le domaine sportif en tant qu’assistante de cours de karaté. J’ai travaillé ensuite comme instructrice de cours en groupe tout au long de mes études. À la fin de mes études universitaires, diplômes en mains, j’étais fière d’avoir pu conjuguer études et travail et d’être une professionnelle de la santé. Pourtant il n’a fallu que très peu de temps pour que je sois atteinte d’une condition que plusieurs connaissent bien: le burn out. J’étais une « professionnelle de la santé » dans la mi-vingtaine et je n’étais pas en santé! Qu’avais-je mal compris?

Étant nouvellement diplômée, je jumelais divers emplois dispersés dans la région de l’Estrie afin de me créer un temps plein pouvant subvenir à mes besoins (les salaires n’étaient vraiment pas à la hauteur des efforts et des prêts et bourses que j’avais dépensés!) J’étais exténuée par l’insécurité des emplois contractuels que j’avais, mais aussi des conditions de travail qui ne rencontraient en rien l’idée de la santé et de l’équilibre dont j’avais rêvés.

Mes premiers contacts avec l’entrepreneuriat me sont venus d’une simple réflexion logique…

« Les clients paient 60 à 90$/ heure pour une rencontre avec un kinésiologue.

Les patrons redonnent tout prêt du salaire minimum au professionnel pour ce service.

Si je coupe l’intermédiaire (le dit patron) il est très facile de quadrupler mon salaire, même en comptant les frais que je pourrais avoir à défrayer. »

Cette réflexion semble peut-être anodine mais elle fût le début d’une aventure extraordinaire pour moi. Et près de 10 ans plus tard, je peux vous dire que je suis plus qu’heureuse d’avoir pris la décision de me lancer!

Bien entendu, j’ai vécu des hauts et des bas. Ma façon de faire des affaires s’est transformée et moi aussi. Je serai à tout jamais reconnaissante d’avoir su écouter mon instinct, mon coeur et aussi mes symptômes physiques. Et j’avance en tant qu’entrepreneure toujours avec un respect énorme envers ce même instinct. Il me guide lors des décisions importantes à prendre sur mon parcours.

Je vous souhaite aujourd’hui de vous faire confiance, car vous avez en vous la clé de votre bonheur et de votre liberté!

make the jump

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s